-6802402342262007272.jpg

"L'art du funambule n'est pas un art de mort, mais un art de vie: de vie vécue à l'extrême de la vie"

Le traité du funambulisme, Phillipe Petit

Highline & Cirque

 

Mais pourquoi vouloir se percher ?

Nous nous perchons pour nous élever, changer de point de vue, afin de tenter de s'extraire un instant des normes sociales. Nous travaillons à réinventer l'idée de travail. Nous souhaitons le sublimer pour retrouver ce qui fait de nous des êtres humains, la créativité.

De cette créativité découle notre liberté d’inventer un monde nouveau. Pour y accéder il suffit d’emprunter la longue ligne aérienne menant à notre chapiteau perché.

Ayez confiance, respirez ce n’est pas si difficile à imaginer !

Maintenant jetez un œil à l’intérieur et si vous osez poussez les portes. Vous découvrirez un monde en infini déséquilibre, dans lequel on joue avec la gravité pour atteindre ce moment où tout est parfait. Se percher, se déséquilibrer, tomber pour s’élever, ça vous tente ?

Ceux qui oseront un jour l'impossible : marcher droit à travers le ciel et atteindre les étoiles

Philippe Petit, Traité du funambulisme

  • Instagram
  • Facebook Social Icône